Comment réussir sa première année en Droit ?

 

Le droit est une filière vers laquelle bon nombre d’étudiants se ruent après l’obtention du baccalauréat. Cependant, avec l’apparition de nouveaux métiers et des activités liées au web, on commence de plus en plus à s’en désintéresser. Le parcours pour devenir juriste professionnel ne devient pas plus facile pour autant. Au contraire, avec les nombres de matières qui s’accroissent et les différentes réformes législatives, le Droit devient plus complexe et difficile à maitriser. Mais le cursus n’a rien d’un parcours de combattant. Il suffit de faire preuve de rigueur et de discipline, le minimum pour des futurs hommes et femmes de lois.

Maitriser l’orthographe et la grammaire

Cela semble évident, la maitrise du français est une condition sine qua non pour réussir en Droit. Les juristes sont très à cheval sur ce sujet. Et une faute d’orthographe coute cher lors des examens, car cela fait perdre de nombreux points. Il faudra dans ce cas s’y mettre dès la première année. En dehors de la lecture des livres et manuels, suivre un cours de perfectionnement pendant les temps libres.

Une bonne organisation, la clé du succès

C’est connu, lorsqu’on veut progresser assez vite dans un projet que l’on entreprend il faut de l’organisation. Le respect d’un emploi du temps strict est le premier pas. Il sera ensuite question de bien ranger les documents et les supports d’études par matière pour les étudier et ensuite les réviser. Le chapitre étudié en cours le matin doit être étudié et approfondit le soir même. Cela demande un certain effort au début, mais le résultat se fera assez vite papable. L’étudiant organisé et préparé ne sera pas pris au dépourvu à l’approche des partiels. Il ne se perdra pas dans un amas de notes qu’il tentera d’apprendre à la dernière minute.

S’intéresser à l’actualité juridique

Le juriste moderne doit être au courant de l’actualité et de toute évolution du droit positif. De nombreux sites publient de temps en temps des articles utiles et importants. Aussi, l’étudiant en droit doit consacrer une grande partie de son temps à les suivre. Une bonne connaissance des techniques de rédaction et de toutes les activités des juristes professionnels est aussi avantageuse. Cela comprend les services de traduction de contrats officiels.